70ème Anniversaire de l’État d’Israël à Nice

Nice et Israël entretiennent depuis toujours des liens d’amitiés. La visite d’Aliza Bin-Noun marque les 70 ans de l’état hébreux et la culture croisée entre la France et Israël.

A l’occasion des 70 ans de l’état hébreux et de l’Année Croisée France Israël, le Maire de Nice Christian Estrosi, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, Président délégué de la Région SUD-Provence Alpes- Côte d’Azur et les différentes organisations de la communauté juive de la région PACA, ont déroulé le tapis rouge à son Excellence Mme Aliza Bin-Noun. L’ambassadeur d’Israël en France et à Monaco a honoré cette invitation en marquant par sa présence une journée forte en émotion et en recueillement.

Dévoilement de la plaque du futur Mur des Déportés

Le programme particulièrement chargé de l’ambassadrice débuta sur la colline du Château avec le dévoilement de la plaque du futur Mur des Déportés. Une plaque sur lequel seront gravé 3485 noms de personnes arrêtées à Nice par la Gestapo parce qu’elles étaient de confession juives. Toutes furent déportées vers les camps de la mort entre 1942 et 1944, au départ de la gare de Nice. Parmi ces noms figurerons celui de Simone Veil et de Arno Klarsfeld, le père de Serge Klarsfeld.
Lors de cette cérémonie, le maire de Nice déclara très ému:” Dans la paix et dans la sérénité de cette colline du Château, seul le silence est sans doute en mesure de dire notre immense émotion au moment de poser la première pierre de ce Mur des Déportés où 3485 noms seront gravés. Il y a des crimes au-delà des mots. Et pourtant, il faut parler. Les victimes ne comprendraient pas que nous restions silencieux. Ce mur des Déportés sera la pierre supplémentaire de cet édifice de la mémoire que nous nous devons de bâtir pour rompre à jamais le silence. Combien d’écrivains, de poètes, de musiciens, de femmes et d’hommes de science assassinés ? Et combien d’enfants martyrisés ? Nous ne le saurons jamais.”
De son côté Mme Aliza Bin-Noun a tenu à rendre hommage à Simone Veil, arrêtée à Nice et déportée à Auschwitz, au printemps 1944: “Elle restera à jamais dans nos mémoires. Tout au long de sa vie, elle n’aura cessé de mener des combats”. Elle a également salué l’engagement de la Ville et du Département en terme d’éducation et de lutte contre l’antisémitisme. “Ce mur permettra de restituer aux victimes une identité, mais aussi une dignité. Il sera un lieu contre l’oubli, de transmission et une sépulture pour tous les disparus.”Charles Gottlieb, Marceline LoridanIvens et Serge Klarsfeld ont également été remerciés pour avoir œuvré  au devoir de mémoire dans les écoles de France.

Médaille du Département et hommage aux victimes du 14 juillet 2016

Lors de cette matinée marquée par le recueillement et l’émotion, Aliza Bin-Noun a reçu des mains du député Éric Ciotti, présent à la colline du Château, au nom du Président des Alpes-Maritimes, Charles-Ange Ginésy, la médaille du Département. La cérémonie fut suivie d’un dépôt de gerbe au Mémorial des victimes du 14 juillet 2016 à la Villa Masséna. Dans l’après-midi, l’Ambassadrice présida au Centre Universitaire Méditerranéen (CUM) deux conférences: l’une sur l’action humanitaire israélienne dans le monde et la deuxième sur les programmes de l’Agence israélienne de coopération au développement international Mashav. L’ambassadrice a évoqué  la diversité et la richesse des échanges dans les relations entre la France et Israël, les partenariats existants avec Nice, les axes de développement dans le domaine universitaire, de la recherche, et de l’innovation (Smart City).

Conférence de presse et réception à la Villa Masséna

En fin d Après-midi une conférence de presse était organisé dans les salon du CUM. L’Iran et sa présence invasive en Syrie, le retrait de Donald Trump de l’accord historique sur le nucléaire iranien, les États-Unis, par leur décision de déménager leur ambassade de Tel-Aviv à Jérusalem, Les combattants du Hamas formant des membres d’Al Quaida et de Daesch, les territoires occupés… ont été les principales questions posées par les journalistes.
Cette journée chargée en événement se clôtura à la Villa Masséna par une réception donnée en l’honneur des 70 ans de la création de l’état hébreu et de l’Année Croisée France Israël. Son Excellence Aliza Bin-Noun et Christian Estrosi étaient entourés de nombreuses personnalités comme Martine Ouikine, Adjoint au Maire de Nice, Déléguée au devoir de mémoire, à la Lutte contre le racisme et l’antisémitisme, Maurice Niddan, Président du Consistoire Israélite de Nice, et des représentants des communautés juives des Alpes-Maritimes.

Les 70 ans de la création de l’état hébreu et l’Année Croisée France Israël

Durant les allocutions, ont été rappelés les liens d’amitié entre la France et l’État d’Israël et les nombreux rapports de collaboration dans différents secteurs entre Nice et plusieurs ville israéliennes, en particulier la ville balnéaire de Netanya , jumelée avec la capitale azuréenne. “En 70 ans, quelques instants au regard de l’histoire plusieurs fois millénaire de votre peuple, Israël s’est imposé comme une grande nation, en compensant ses dimensions géographiques par d’immenses talents, une énergie peu commune, le sens du sacrifice, l’amour de l’État et un attachement indéfectible aux valeurs démocratiques. Vous représentez aujourd’hui la seule authentique démocratie dans un Proche-Orient déchiré par les guerres civiles et les haines religieuses. Les valeurs de liberté d’expression, de conscience, de culte, les valeurs de liberté et d’humanité tout simplement, ont trouvé refuge chez vous. Vous avez réussi à bâtir un État à la fois juste et fort garantissant les principes fondamentaux hérités de notre siècle des Lumières. Israël peut à nouveau prendre place parmi les nations, après tant de siècles de dispersion et de malheur. Oui, en cette année 2018, nous célébrons un moment clé de l’Histoire : la création de l’État d’Israël 3 ans après la Shoah, 3 ans après la plus terrible tragédie du 20 siècle. Une lumière après une profonde nuit. La renaissance d’Israël s’incarne dans un homme, David Ben Gourion. C’est à lui qu’il revient de fonder cet État légitimé par le vote des Nations-Unies”.

Saison croisée France-Israël

La Saison croisée France-Israël 2018, fut inauguré le 5 juin 2018 par le président français Emmanuel Macron et le président israélien Benjamin Netanyahu au Grand Palais à Paris. En Israël, l’événement fut inaugurée avec l’artiste plasticien français Christian Boltanski et son exposition intitulée “Lifetime” au musée  Israël de Jérusalem a démarré  par La nuit de la philosophie à Tel Aviv. La Saison France-Israël fait résonner les deux cultures dans une cinquantaine de villes en France et une vingtaine de villes en Israël autour de thèmes variés tels que l’innovation, les sciences, l’économie, le théâtre, la danse, l’art contemporain, la musique, l’éducation, le cinéma, le design, le livre et le débat d’idée. Pour les événements scientifiques croisées, le Centre national d’études spatiales (Cnes) organise et participe à plusieurs événements en lien avec l’Agence spatiale israélienne (ISA) autour de Venµs (Vegetation and Environment monitoring on a New Microsatellite), une mission franco-israélienne d’observation à haute résolution spatiale et haute fréquence temporelle, de sites scientifiques pour l’étude de la végétation.

 

La Saison Croisée France Israël se clôturera fin novembre par le concert à Paris de la chanteuse israélienne Noah, entourée de musiciens français et israéliens.

 

www.nice.fr

 

Please share with your friends - Sharing is caring

70ème Anniversaire de l’État d’Israël à Nice was last modified: October 13th, 2018 by tamel

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.