festival de cannes 2017 based on a true story

D’Après Une Histoire Vraie Clôture le 70ème Festival de Cannes

festival de cannes 2017 based on a true story

Emmanuelle Seigner & Eva Green ©Carole Bethuel/Lionsgate

D’Après Une Histoire Vraie de Roman Polansky est un thriller intime entre deux femmes, une auteur et son admiratrice, qui s’opposent sur le processus de création de l’écrivain.

D’Après Une Histoire Vraie du célèbre maître réalisateur Roman Polansky oppose deux femmes, Delphine, écrivaine célèbre mais fragile à une “nègre littéraire” – Elle, comme dans Elle…isabeth – qui travaille dans l’ombre de célébrités et manifeste charme, force et intuition. Dans un moment de solitude et d’épuisement, Delphine accepte l’amitié d’Elle qui va prendre petit à petit les rênes de sa vie pour que l’auteur accouche enfin de son “livre caché”.

festival de cannes 2017 based on a true story

Eva Green, Roman Polansky & Emmanuelle Seigner ©YesICannes.com

Une nègre littéraire sans nom

Delphine (Emmanuelle Seigner) est un auteur célèbre mais épuisée par la promotion de son dernier roman à succès. Elle rencontre une jolie jeune femme séduisante (Eva Green) qui la captive par ses remarques intuitives et sa qualité d’écoute. La jeune femme est une nègre littéraire, biographe de célébrités, sans nom (comme le personnage de The Ghost Writer) sauf “Elle“. Delphine commence à recevoir des lettres anonymes critiquant la façon dont elle a utilisé sa famille dans son dernier livre. Elle emménage chez Delphine lorsque celle-ci se casse le genou alors que son compagnon François (Vincent Perez) est en déplacement aux États Unis, et lui offre son aide et son amitié.

festival de cannes 2017 based on a true story

Eva Green & Roman Polansky ©YesICannes.com

Drames terribles et suspects

Mais, telle une cannibale, Elle envahit la vie professionnelle et privée de Delphine pour qu’elle se consacre à écrire le roman intime, caché, sur son vécu. Sauf que Delphine souffre du syndrome de la page blanche!
L’intrigue se dévoile à un rythme lent mais implacablement tendu et le suspense monte autour des interrogations sur la véritable personnalité d’Elle et son imaginaire amie Kiki qui semble l’avoir consolée quand ses parents – surtout son père – “cassaient quelque chose en elle”. Consolée peut-être, mais vengée aussi par quelque incendie criminel…
Dans un thriller, il ne faut jamais se fier aux apparences… Alors qu’Elle voulait lui faire écrire un roman sur son vécu personnel, voilà que Delphine conçoit l’idée d’écrire un livre sur Elle, un vrai “personnage de roman” avec ses drames passés aussi terribles que suspects. Mais d’abord, il faut sortir de ses griffes!

festival de cannes 2017 based on a true story

Eva Green, Roman Polansky & Emmanuelle Seigner ©YesICannes.com

Fan puis d’amie vénéneuse

Dans son rôle de fan puis d’amie vénéneuse, Eva Green, la fille de l’actrice Marlène Jobert, fait pâlir par sa présence et son jeu incisif une Emmanuelle Seigner pas très convaincante en écrivain tourmentée par des lettres anonymes et son blocage devant l’écran blanc. Vincent Perez est plutôt effacé, peu “présent” à l’écran comme son personnage dans le film. Le scénario coécrit avec Olivier Assayas (Prix de la Mise en Scène au Festival de Cannes 2016 pour Personnal Shopper) est inspiré du roman de Delphine de Vigan. On ne peut s’empêcher de comparer D’Après Une Histoire Vraie à Misery de Rob Reiner, basé sur un roman de Stephen King. Et, bien que magnifiquement réalisé sur un mode traditionnel, on voit tout de suite qui souffre de la comparaison.

D’Après Une Histoire Vraie (Based on a True Story)
Un film de Roman Polansky
Couleur – 1h50 – Hors Compétition – Film de Clôture

www.festival-cannes.com

festival de cannes 2017 based on a true story

Emmanuelle Seigner & Roman Polansky ©YesICannes.com

La Montée des Marches de D’Après Une Histoire Vraie

Cliquer pour agrandir – ©YesICannes.com – Tous droits réservés

Please share with your friends - Sharing is caring

D’Après Une Histoire Vraie Clôture le 70ème Festival de Cannes was last modified: May 27th, 2017 by tamel

Leave a Comment