The Nice Guys Sortent du Smog au Festival de Cannes

the nice guys shane black

Russell Crowe & Ryan Gosling © Daniel McFadden

The Nice Guys de Shane Black fait naître un nouveau duo de potes détectives dans une comédie hilarante, menée à un train d’enfer, mais avec du cœur.

The Nice Guys est le troisième long métrage du scénariste-réalisateur américain Shane Black, après ses débuts comme metteur en scène avec la comédie d’humour noir Kiss Kiss Bang Bang en 2005 et Iron Man 3 pour Marvel en 2013. Avec ce film, présenté Hors Compétition à Cannes, Black revient à la comédie d’action avec l’association de deux détectives très différents, recette qui a fait son succès comme scénariste de L’Arme Fatale et ses trois suites, Le Dernier Samaritain, Last Action Hero, Au Revoir à Jamais

the nice guys shane black

© Daniel McFadden

Deux hommes égratignés par la vie

A la fin des années 70, à Los Angeles, capitale du cinéma américain, Holland March (Ryan Gosling), détective privé à la dérive, a du mal à joindre les deux bouts, surtout qu’il a sur les bras sa fille adolescente et rebelle, Holly (Angourie Rice). Jackson Healy (Russell Crowe), est une brute épaisse, un gros bras qui loue ses services louer pour casser des gueules. Par une facétie du destin, les deux “bons gars” vont constituer un duo bancal mais pugnace pour enquêter sur la mort d’une starlette du porno. Ces deux hommes égratignés par la vie et un peu déjantés, vont lutter contre un système pernicieux et corrompu, emmenés dans une enquête loufoque par Holly qui prendra la direction des opérations, les deux rigolos étant un peu perdu dans le smog.

the nice guys shane black

© Daniel McFadden

Un polar rétro, hors du temps

The Nice Guys est un polar rétro, hors du temps et à la fois moderne, avec un duo incongru mais qui fonctionne à l’écran, deux acteurs pris à contre-emploi et qui sont poussé jusqu’au comique de situation par Shane Black. L’intrigue est complexe, patiemment développée, tracée au cordeau, mêlant porno et théorie du complot, dans une comédie burlesque. Sur un rythme d’enfer s’enchaînent scènes d’action, cascades spectaculaires, fusillades, le tout assaisonnée de répliques parfois absurdes mais jouissives. Le film met en scène également Kim Basinger, mère d’Amalia,  (Marguaret Qualley) la fille disparue ou morte.

the nice guys shane black

©DR

Shane Black avait déjà vu Kiss Kiss Bang Bang en 2005 retenu en sélection Officiel, également Hors Compétition. A quand son entrée dans la compétition?

The Nice Guys de Shane Black.
Sélection Officielle, Hors Compétition. 1h56

www.festival-cannes.com

Cliquer pour agrandir – ©YesICannes.com – Tous droits réservés

Marches Rouges de Mal de Pierre de Nicole Garcia avec Marion Cotillard

 

Marches Rouges de The Nice Guys

 

Please share with your friends - Sharing is caring

The Nice Guys Sortent du Smog au Festival de Cannes was last modified: May 16th, 2016 by tamel

Leave a Comment