festival de cannes 2018 yomeddine

Todos Lo Saben, Policier Familial d’Asghar Farhadi

festival de cannes 2018 yomeddine

A.B. Shawky, réalisateur de Yomeddine et la productrice Elisabeth Shawky-Arneit

La course à la Palme d’Or du Festival de Cannes, lancée hier par Todos lo Saben d’Asghar Farhadi, continue aujourd’hui avec Yomeddine, premier film du jeune réalisateur égyptien et autrichien A.B. Shawky et Leto (L’Eté) du réalisateur russe Kirill Serebrennikov, toujours en résidence surveillée à Moscou.

Yomeddine, premier film du jeune réalisateur égyptien et autrichien A.B. Shawky met en scène deux parias traversant l’Égypte dans un road movie en charrette tirée par un âne: un lépreux guéri qui cherche ses racines et un orphelin Nubien en quête d’un foyer. Leto (L’Eté) du réalisateur russe Kirill Serebrennikov, défraie la chronique, car le réalisateur, Directeur artistique du Centre Gogol, qui a reçu en 2016 le prix François Chalais à Cannes pour son film Le Disciple, est accusé de détournement de fonds et reste actuellement en résidence surveillée à Moscou. Il sera donc absent de Cannes.

festival de cannes 2018 todos lo saben

Penelpe Cruz & Javier Bardem – Courtoisie Festival de Cannes

Todos Lo Saben, le drame familial tourne au polar

Todos le Saben: tout le monde le sait, tout se dit dans les petits villages, où la terre et ses richesses, les possessions et les fortunes des différentes classes, possédants ou ouvriers, alimentent les conversations, mais aussi les rancœurs et les haines. Toutes les familles ont leurs secrets, mais celui de Laura (Penelope Cruz), qui revient en Espagne dans un village en Castille, pour le mariage de sa soeur Ana (Inma Cuesta), va peser sur Irene, sa fille adolescente (Carla Campra) qui l’accompagne avec son frère Diego (Ivan Chavero). Le père des enfants, Alejandro (Ricardo Darin) a dû rester en Argentine, et Laura retrouve Paco (Javier Bardem), son amour de jeunesse.

festival de cannes 2018 todos lo saben

Inma Cuesta & Penelope Cruz – Courtoisie Festival de Cannes

Les engrenages de la vie

Dès le générique, Asghar Farhadi dépeint une allégorie: dans le clocher de l’église du village, les larges engrenages de la vieille horloge tournent, l’un entrainant l’autre, tels les circonstances de la vie qui s’enchaînent. Une action entraine une conséquence jusqu’à ce qu’un ressort, arrivé à tension maximum, soit libéré et que la vie nous sonne les cloches.. C’est ce qui arrive aux protagonistes de cette famille. Irène, la fille de Laura, une adolescente plutôt aventureuse, disparaît pendant le mariage. Quelques heures après arrive le premier SMS: elle a été kidnappée… Bien qu’il faille attendre le mariage pour voir une vrai péripétie, autre que des banalités, retrouvailles et embrassades de famille, l’intrigue se construit progressivement. Mais, c’est parfois pesant, ou maladroit, comme si le réalisateur cherchait à attirer notre attention sur un indice crucial.

festival de cannes 2018 todos lo saben

Penelope Cruz & Ricardo Darin – Courtoisie Festival de Cannes

Victoire ou échec sur les terres

Farhadi excelle à insuffle vie à ses personnages, grâce aux excellents acteurs. Mais les caractères n’expriment pas toujours toute leur profondeur.  On sait qu’il y a un grand secret, une révélation majeure, mais on la voit venir de loin, et le réalisateur iranien perd de la puissance dans le processus de créer de la tension à partir d’un scénario très original, ayant le potentiel de transformer une histoire familiale explosive en thriller.
En plus de ce manque de souffle dramatique puissant, la nature environnante est très peu mise en avant comme un vrai protagoniste, alors que l’histoire de la famille s’est construite de victoires ou d’échecs sur ces terres: travail acharné sur une terre stérile pour en tirer subsistance ou perte au poker du patriarche, propriétaire terrien dilapidateur.

www.festival-cannes.com

festival de cannes 2018 yomeddine

La Montée des Marches de Yomeddine en images

Cliquer pour agrandir – ©YesICannes.com – Tous droits réservés

Please share with your friends - Sharing is caring

Todos Lo Saben, Policier Familial d’Asghar Farhadi was last modified: May 10th, 2018 by tamel

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.