Trois Visages de Jafar Panahi, Destins de Femmes

festival cannes 2018 le grand bain

L’équipe du Grand Bain ©YesICannes.com

La Compétition Officielle a accueilli la projection de Lazzaro Felice d’Alice Rohrwacher et Une Affaire de Famille (Manbiki Kazoku) du cinéaste japonais Hirokazu Kore-Eda. Hier, le Festival de Cannes s’est ému du difficile destin de trois femmes exprimant leur passion artistique en Iran dans le magnifique film Trois Visages de Jafar Panahi.

Le jeune paysan Lazzaro – pris pour un imbécile heureux – s’en va en ville chercher son ami Tancredi dans Lazzaro Felice (France) de la réalisatrice italienne Alice Rohrwacher et dans Une Affaire de famille (Shoplifters) du cinéaste japonais Hirokazu Kore-Eda, un clan de voleurs recueille une fillette maltraitée. Hirokazu Kore-Eda est abonné aux récompenses: Prix du jury, en 2013, pour Tel père, Tel fils et Prix d’interprétation masculine décerné au jeune Yûya Yagira pour son rôle dans Nobody Knows, en 2004.
Bravo au Festival de Cannes pour avoir présenté le sublime film Trois Visages de Jafar Panahi, le réalisateur iranien toujours interdit de voyager à l’étranger pour cause – selon les autorités iraniennes – de “propagande contre la République Islamiste!”

trois visages jafar panahi

Behnaz Jafari – Courtoisie Festival de Cannes

Un film sur les femmes

Pas étonnant que Jafar Panahi soit accusé de dénigrer la République Islamique: son film Trois Visages est un film sur les femmes, leur difficulté à suivre leurs aspirations et leurs désirs, en dehors de ceux que les hommes daignent leur accorder. Des hommes qui dictent les règles et établissent les traditions ancestrales selon la loi islamique. Le “sulfureux” réalisateur établit un sorte de parallèle entre les femmes, confinées dans le rôle de génisses, des vaches destinées à être fécondées par un taureau – d’ailleurs à terre et en danger de mort – dont les “couilles valent de l’or”. Car tout ce qui émane du membre viril est “grand”: le prépuce coupé à la circoncision, selon le prestige de l’endroit où il a été enterré, déterminera le destin de l’enfant mâle. Mais Marziyeh Rezaei est une fille, programmée pour être simple génitrice. Alors, elle prend son destin en main!

trois visages jafar panahi

Courtoisie Festival de Cannes

Saltimbanque, vocation déshonorante

La jeune azérie vit dans le village de Seran, perdu en Azerbaïdjan iranien au milieu des montagnes reculées du Nord-Ouest. Passionnée de cinéma, elle rêve d’être actrice. Pour attirer dans son village Behnaz Jafari, une célèbre actrice iranienne et implorer son aide, Marziyeh met en scène son suicide dans une troublante vidéo. Cet appel au secours désespéré est la seule solution que Marziyeh a trouvée pour espérer étudier au Conservatoire de Téhéran et échapper à sa famille qui renie son envie de devenir “saltimbanque”.
Cette vocation attire le déshonneur sur la famille et isole la jeune fille, à l’instar de Shahrzad qui jouait et dansait (!) dans les films avant la révolution islamique (une star historique, de son vrai nom Kobra Saeedi), recluse à l’écart du village. Ces trois personnages d’actrices, ces trois générations du passé, présent et futur, reliées par une route étroite et sinueuse aux règles strictes, représentent concrètement toutes les limitations qui empêchent les gens de vivre et d’évoluer.

trois visages jafar panahi

Behnaz Jafari & Jafar Panahi – Courtoisie Festival de Cannes

Chauffeur comme dans Taxi Téhéran

Le chauffeur de Behnaz Jafari est le réalisateur lui-même, prolongeant le rôle qu’il s’était attribué dans Taxi Téhéran (Ours d’Or à Berlin en 2015). Au grand dam des censeurs, avec son ingéniosité cinématographique habituelle, dans une économie de caméra et de moyens, laissant parler les images et leur pouvoir d’évocation, Jafar Panahi évoque les problèmes du rôle mineur de la femme dans la société iranienne et la persistance de la superstition ancestrale dans une société rigoriste.
Behnaz Jafari est une comédienne célèbre en Iran. Elle a joué dans de nombreux films comme Le Tableau Noir de Samira Makhmalbaf (2000) et dans des séries télévisées très populaires. Grâce à sa notoriété, elle est fêtée au village telle une star, alors que Shahrzad et Marziyeh sont méprisées comme saltimbanques et perçues comme des filles de mauvaise vie.

trois visages jafar panahi

Marziyeh Rezaei – Courtoisie Festival de Cannes

L’artiste dépasse les brimades

Jafar Panahi montre aussi que les brimades n’arrivent pas à le dépouiller de son statut d’artiste. L’artiste dépasse les tracas: persécutée dans le village, Shahrzad a continué de peindre dans la nature. Les tourments du gouvernement à l’égard du réalisateur sont symbolisées par un pare-brise cassé à coup de pierre par Mehdi, le frère “déshonoré” et fou furieux de Marziyeh.
En 1995, son premier long métrage, Le Ballon Blanc, présenté à la Quinzaine des Réalisateurs, remporte la Caméra d’Or. Le Miroir, présenté en en 1997 en compétition au festival de Locarno repart avec le Léopard d’Or. Trois ans plus tard, Le Cercle créé l’événement à Venise et obtient le Lion d’Or et le prix Fipresci. Jafar Panahi remporte le Prix du Jury à Cannes en 2003 avec Sang et Or en Sélection Officielle d’Un Certain Regard. Hors Jeu, présenté à Berlin en 2006 lui vaut l’Ours d’Argent du meilleur réalisateur.

trois visages jafar panahi

©DR

Interdit de faire des films

Interdit de faire des films en 2010, il co-réalise avec Mojtaba Mirtahmasb Ceci n’est pas un film, présenté hors compétition au Festival de Cannes en mai 2011. Closed Curtain, co-réalisé avec Kambuzia Partovi lui vaut l’Ours d’Argent pour son scénario à Berlin en 2013. En 2015, Jafar Panahi présente Taxi Téhéran à Berlin. Plébiscité par la critique du monde entier, le film remporte l’Ours d’Or. Avec Trois Visages, c’est la première fois que le cinéaste concourt pour la Palme d’Or.
Malgré le soutien de tous les professionnels du cinéma (réalisateurs, producteurs, distributeurs, techniciens, etc.) qui ont écrit au Président de la République pour lui demander de l’autoriser à aller à Cannes, Jafar Panahi n’a pu présenter son film sur la Croisette.

Trois Visages – Se Rokh de Jafar Panahi
1h40 Couleur

www.festival-cannes.com

festival cannes 2018 le grand bain

©YesICannes.com

La Montée des Marches du Grand Bain de Gilles Lellouche

Cliquer pour agrandir – ©YesICannes.com – Tous droits réservés

Please share with your friends - Sharing is caring

Trois Visages de Jafar Panahi, Destins de Femmes was last modified: May 14th, 2018 by tamel

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.