festival de cannes 2017 wonderstruck

Wonderstruck Emerveille le Festival de Cannes

festival de cannes 2017 wonderstruck

L’équipe du film ©YesICannes.com

Wonderstruck de Todd Haynes a ouvert la compétition du 70ème Festival de Cannes avec un chef d’oeuvre de cinéma: l’émouvant parcours à New York de deux enfants sourds vers une vie meilleure.

Wonderstruck, du réalisateur américain Todd Haynes, a littéralement émerveillé – frappé de merveilles – les festivaliers par son histoire émouvante, le montage original de tableaux en noir et blanc et en couleur dans des époques éloignées de 50 ans, des époques parfaitement reconstituées, avec des décors sublimes, une musique qui colle parfaitement au passé recomposé de la  la narration et la magnifie. Chaque page se tourne et on dévore ce livre ouvert sur le monde de l’enfance, de l’amitié et de la famille dans les paysages urbains de New York.

festival de cannes 2017 wonderstruck

Rose (Millicent Simmonds) ©DR

L’Art de la Fugue

Deux ans après Carol, Todd Haynes revient à Cannes avec Wonderstruck, un chef d’œuvre de cinéma: le scénario de Brian Selznick – d’après son roman – est mis en scène par des cadrages parfaits, des lumières artistiquement maîtrisées, parfois dans des clairs-obscurs et des touches de flou. Alternant images couleur et noir et blanc, le film dépeint par petits tableaux successifs les vies de deux enfants. Ben -11 ans – vit à Gunflint dans le Minnesota, et reste inconsolable de la mort de sa mère et Rose – du même âge – isolée et esseulée par sa surdité, vit à Hoboken dans le New Jersey. En tissant les plans les uns aux autres, Todd Haynes pratique – comme un musicien – l’Art de la Fugue, à l’image de la fuite de ces enfants vers New York, qui cristallise tous les espoirs.

festival de cannes 2017 wonderstruck

Julianne Moore

Le Cabinet des Curiosité de la vie

Les vies de Ben (Oakes Fegley) en 1977 et de Rose (Millicent Simmonds) en 1927 prennent le tour d’un destin commun à 50 ans de distance, et l’intersection des deux univers se produit autour d’un musée en une sorte de Cabinet des Curiosité de la vie. Depuis que sa mère, une documentaliste, est morte dans un accident, Ben se sent perdu et rêve aux étoiles ainsi que de rencontrer enfin son père qu’il n’a jamais connu.
Avec son père qui semble lui reprocher sa surdité de naissance, Rose se sent seule et incomprise et n’a pas d’amis. A 50 ans de distance, la surdité va rapprocher les deux enfants, car Ben, ayant trouvé un indice pouvant le mener à son père est frappé par la foudre en téléphonant pour explorer cette piste et devient sourd.

festival de cannes 2017 wonderstruck

Ben (Oakes Fegley) & Jamie (Jaden Michael)

Museum d’Histoire Naturelle de New York

A peine remis de son accident, Ben part en secret à New York avec en poche l’adresse d’une librairie comme indice. Rose, qui idolâtre une actrice, apprend qu’elle va jouer à New York, échappe à son père et s’enfuie vers la Grande Pomme. Les deux enfants s’aventurent dans les dangers de la grande ville, risquant tout pour trouver ce qui leur manque… Leur destin se jouera soudain autour du American Museum of Natural History où le destin les entraîne.
Wonderstruck est un film riche en émotions, complexe, touchant et beau. Un coup de tonnerre et un éclair de génie en ce début de compétition à Cannes.

Wonderstruck de Todd Haynes
D’après le roman de Brian Selznick (auteur de Hugo Cabret)
N&B et couleur – 1h57 – En compétition

www.festival-cannes.com

festival de cannes 2017 wonderstruck

La Montée des Marches de Wonderstruck en images

Cliquer pour agrandir – ©YesICannes.com – Tous droits réservés

Please share with your friends - Sharing is caring

Wonderstruck Emerveille le Festival de Cannes was last modified: May 18th, 2017 by tamel

Leave a Comment