raid inter hotels cote dazur 2014

Glory at Raid Inter Hotels Cote d’Azur 2014

The fourth edition of the Raid Inter Hotels Cote d’Azur, organized by Team Nature, was once again a resounding success with 260 participants who defended their hotel’s colors.

La 4ème edition du Raid Inter Hôtels Côte d’Azur, organisé par Team Nature, a connu un vif succès avec 260 participants venus défendre les couleurs de leur hôtel.

On September 28, 2014, 260 participants, divided into 65 teams, dashed to the island of Sainte Marguerite off Cannes, to try to win the famous RHICA trophy they would keep a whole year in their hotel after hard-won.

Le 28 Septembre 2014, 260 participants, répartis en 65 équipes, se sont élancés à l’assaut de l’ile Sainte Marguerite au large de Cannes, pour essayer de décrocher le fameux trophée RHICA qu’ils garderont toute une année, au sein de leur hôtel, après l’avoir gagné de haute lutte.

Starting with a flourish

On the boat carrying them onto the island, participants’ comments were rife. Some, armed with their last year experience, were explaining to newcomers how to be the fastest possible.
Still a little sleepy because of the early hour of this sporting event, taking place during their day off, they listened to the explanations on how to grab a few seconds on some tests on the program, such as the search for the star in the sea, or some tricks applied on the obstacle course. Everyone was sure of their theory, but ultimately, on the ground was it a different story.

Un départ en fanfare

Sur le bateau les transportant sur l’ile, les commentaires des participants allaient bon train. Certains, fort de leur expérience acquise l’année précédente, expliquaient aux nouveaux arrivants comment s’y prendre pour être les plus rapides possible.
Encore un peu endormis vue l’heure matinale de ce rendez-vous sportif pris sur leur jour de repos, ils écoutaient les explications sur comment grappiller quelques secondes sur certaines épreuves figurant au programme, comme celle de la recherche de l’étoile dans la mer, ou quelques astuces a appliquées sur le parcours d’adresse. Chacun était sûr de sa théorie, mais finalement, sur le terrain ce fût une toute autre histoire.

Bound for glory

After landing on the island, the teams, wearing shorts, colored jerseys and a white bib with the name of their hotel on, hastened to get their materials from the crew inside the Fort Royal. The start was given at 10 am, and, equipped with maps of the island, rulers, pencil and compass, the 250 participants scattered across the island after establishing a road map.

En route pour la gloire

Après avoir débarqué sur l’ile, les équipes vêtues de short, de maillots de couleurs et d’un dossard blanc portant le nom de leur hôtel, s’empressèrent d’aller récupérer leurs matériels auprès du staff à l’intérieur du Fort Royal. Le départ fut donné à 10 heures précises, et munis de cartes de l’ile, de règles, de crayon et de compas, les 250 participant se dispersèrent à travers l’ile après avoir établi leur plan de route.

Stages to go through

Step one: go in search of the stars scattered here and there along the west coast of the island. Fortunately, the runners had thought of everything: swimsuit for girls, shorts for boys. As soon as the point of rendezvous was found, each one hastily undressed for a dip in the Great Blue, equipped with a mask to look after the famous star.
Then, thanks to the famous password they had to whisper in the ear of an organizer, they were given a paper star for the team to continue its journey to the second test, the obstacle course in the middle of the island. Running fast to try to get the first without getting lost, staying focused on the initially planned route, thoroughly consulting the guidance panels, was the watchword in each team.
They arrived out of breath at the meeting point where the jeu de boules, shooting darts and stilts course were awaiting them. The latter was really very funny, because walking on this kind of scale was not easy for the designated competitors, even if supported by the rest of the team. Especially that every fall forced them to go through the course again from the start. That provoked memorable fits of giggles among competitors.
Finally, after overcoming the difficult and perilous obstacles, the unbridled teammates race took up again and brought them to the third and last round, nautical this time, before trying to cross into the famous winner finish line. Aboard a kayak and a paddle, the competitors designated by the team went to retrieve tools in the sea. These tools were then used to fill with water, in the shortest time, a tank on the beach.

Les étapes à franchir

Première étape : partir à la recherche de l’étoile dispersé ça et là le long de la côte ouest de l’ile. Heureusement, ces coureurs d’un jour  avaient tout prévu: maillot de bain pour les filles, short pour les garçons. Dès le point de rendez-vous trouvé, c’est en toute hâte que chacun se déshabillait pour un petit plongeon dans la grande bleue munie d’un hublot afin de rechercher la fameuse étoile.
Ensuite, muni du fameux mot de passe qu’il chuchotait à l’oreille d’un organisateur, il se voyait remettre une étoile en papier permettant à l’équipe de continuer son parcours vers la deuxième épreuve, le parcours d’adresse situé au beau milieu de l’ile. Courir vite pour essayer d’arriver les premiers sans se perdre, rester concentré sur l’itinéraire établi au départ, bien consulter les panneaux d’orientation, était le mot d’ordre dans chaque équipe.
C’est tout essoufflés qu’ils arrivaient au point de rencontre où les attendaient les épreuves du jeux de boules, le tir de fléchettes et le parcours d’échasses. Ce dernier fût vraiment trés drôle, car il n’était pas facile pour le concurrent désigné de marcher sur ce genre d’échelle, même soutenu par le reste de son équipe. Surtout qu’à chaque chute, il fallait recommencer le parcours à zéro. Ce qui entraina des crises de fou rires mémorables parmi les compétiteurs.
Enfin après avoir franchi ces difficiles et périlleux obstacles, la course effrénée des équipiers repris et les amena vers la troisième et dernière épreuve, nautique cette fois, avant d’essayer de franchir en vainqueur la fameuse ligne d’arrivée. C’est donc munis d’un kayak et d’un paddle, que le concurrent désigné par l’équipe partit récupérer des outils en mer. Ces outils servirent ensuite à remplir d’eau, en un minimum de temps, un réservoir situé sur la plage.

Finish Line in focus

The three tests completed and credited with the points of the “bonus 5 senses” puzzles from the “brain-teaser” stages, the competitors departed at a gallop, trying to blow up the times to finish off the 4th edition of Raid Inter Hotels Cote d’Azur on a high.

Ultimately, the great winner of the day of nature sports, based on conviviality, was the Royal Riviera in Saint Jean Cap Ferrat, followed by the Radisson Blu in Nice and the Hotel Martinez in Cannes.

At the end of the day and to recover from so much effort, students from the Atman school provided the competitors  with osteopathic sessions.

Ligne d’arrivée en point de mire

Les trois épreuves bouclées et crédités des points des énigmes “bonus 5 sens” obtenus lors  des épreuves “casse-tête”, les concurrents repartirent au galop, essayant d’exploser les chronos pour finir en beauté la 4ème édition du Raid Inter Hotels Cote d’Azur.
Finalement, le grand gagnant de cette journée de sport nature basé sur la convivialité fut le Royal Riviera de Saint Jean Cap Ferrat, suivi du Radisson Blu de Nice et de l’Hôtel Martinez de Cannes.

A l’issue de la journée, pour se remettre de tant d’efforts, des séances d’ostéopathie ont été dispensées aux compétiteurs par des élèves de l’école Atman.

The charity also won

This year’s Raid Inter Hotels Cote d’Azur took a charitable dimension by supporting the PIWI, a charity association raising funds for the Prader Willi syndrome research. The Bouchons de l’Amour (Corks of Love) collected during the event will also allow to help people in distress.

Le caritatif aussi a gagné

Cette année, le Raid Inter Hotels Cote d’Azur avait pris une dimension caritative en soutenant les associations PIWI (association caritative afin de collecter des fonds pour la recherche du syndrome Prader Willi. Les Bouchons de l’Amour récoltés lors de la manifestation  permettrons également d’aider des personnes en difficulté.

www.raidinterhotels.com/RIHCA/

Click on pictures to enlarge – Photos ©YesICannes – All rights reserved

Please share with your friends - Sharing is caring

Glory at Raid Inter Hotels Cote d’Azur 2014 was last modified: September 30th, 2014 by tamel

Leave a Comment