festival de cannes 2021 tout bien passe

Histoires Vraies au Festival de Cannes

festival de cannes 2021 tout bien passe

Les stars de Tout s’est bien passé ©YesICannes.com

La course à la Palme d’Or du Festival de Cannes, lancée hier par Annette de Leos Carax, a continué avec Ha’Berech du réalisateur israélien Nadav Lapid et Tout s’est bien passé du Français François Ozon.

Le réalisateur Nadav Lapid, né à Tel Aviv, Israël, a présenté son film Le Genou D’Ahed dans la Compétition Officielle cannoise après The Star en Séances Spéciales du Festival en 2019. Dans son quatrième long métrage, en partie autobiographique, Nadav Lapid met en scène un réalisateur en butte à la censure dans son pays.
Pour son quatrième film en Compétition, François Ozon a adapté le roman Everything Went Fine d’Emmanuèle Bernheim, décédée en 2017, qui a écrit un livre sur l’euthanasie réclamée par son père.

festival de cannes 2021

©lesfilmsdubal

Le Genou D’Ahed, une histoire vraie?

A son arrivée dans un village reculé au bout du désert pour la projection d’un de ses films, un cinéaste israélien, « Y. » (Avshalom Pollak) rencontre Yahalom, une fonctionnaire du Ministère de la Culture qui questionne le sujet de son œuvre. Il se jette alors désespérément dans deux combats perdus: l’un contre la mort de la liberté dans son pays, l’autre contre la mort de sa mère.
Dans ce film, le réalisateur signe aussi le scénario et les dialogues d’une histoire brutale, pleine de tristesse et de violence. Il tente ainsi de faire le deuil de sa mère – qui était aussi sa monteuse – décédée de maladie décédée un mois et demi après la projection de L’Institutrice dans un village du désert israélien, et par là, en quelque sorte, le deuil de son pays.

festival de cannes 2021

©lesfilmsdubal

Synonymes, Ours d’or de la Berlinale 2019

Nadav Lapid est né à Tel Aviv, Israël, en 1975. Après avoir publié son premier roman Continua Bailando en 2001, il est diplômé en 2006 de la Sam Spiegel Film School de Jérusalem. The Policeman, développé à la Résidence de la Cinéfondation, a obtenu le prix du meilleur projet au coproduction forum du festival du film de Thessalonique 2007. Synonymes, son premier film français a remporté l’Ours d’or à la Berlinale 2019. Nadav Lapid a déjà présenté ses œuvres au Festival de Cannes: The Star en Séances Spéciales du festival 2012; La petite amie d’Émile (Cannes 2006 Cinéfondation) et Mahumud Works In The Industry (Cannes 2004 sélection).

festival de cannes 2021

©Carole Bethuel_Mandarin Production_Foz

Histoire d’une euthanasie

Un homme de 85 ans, hospitalisé suite à un accident vasculaire cérébral se retrouve très diminué et dépendant. Alors qu’il était curieux et amoureux de la vie, il demande à sa fille demande à sa fille Emmanuelle de l’aider à mourir. C’est l’histoire de la romancière Emmanuèle Bernheim (Sa Femme – Gallimard, prix Médicis 1993), une amie de François Ozon, qui a collaboré sur quatre de ses scénarios, dont notamment Swimming Pool en Competition en 2003. Sophie Marceau joue le role d’Emmanuèle. André Dussollier, Géraldine Pailhas et Charlotte Rampling complètent l’affiche des rôles principaux.

Le Festival, c’est sur YesICannes.com: yesicannes.com/fr/category/festival-de-cannes-fr

festival de cannes 2021 tout bien passe

Diane Kruger ©YesICannes.com

La montée des Marches de Tout s’est bien passé en images

Cliquer pour agrandir – ©YesICannes.com – Tous droits réservés

Please share with your friends - Sharing is caring

Histoires Vraies au Festival de Cannes was last modified: juillet 7th, 2021 by tamel

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share via
Copy link
Powered by Social Snap