musée magnelli vallauris ville atelier

Musée Magnelli: Vallauris, la ville atelier, 1938-1962

musée magnelli vallauris ville atelier

©YesICannes.com

Le Musée Magnelli, musée de la céramique à Vallauris, consacre cet été son temps fort à la riche production d’œuvres potière d’après-guerre et sur les artistes qui ont contribué à la notoriété de la Ville Atelier.

Musée Magnelli:Vallauris, la ville atelier, 1938-1962. La tradition potière de Vallauris remonte au début de notre ère. A l’époque gallo-romaine, on utilisait déjà ses importants gisements d’argile réfractaire pour façonner briques et pots. Depuis les mains de l’homme façonnent la terre pour lui donner des formes arrondies, allongées, droites, creusées… À la fois objet du quotidien et œuvre d’art, ce mariage de l’argile et de l’eau qui donna naissance à la céramique regroupe plusieurs techniques différentes comme la terre cuite, la faïence ou la porcelaine. Depuis la céramique a connu de nombreuses évolutions à travers les époques et de par le monde.

musée magnelli vallauris ville atelier

Entrée du Musée Magnelli ©YesICannes.com

Labellisé “Ville et Métiers d’Art”

Aujourd’hui Capitale de la céramique, labellisé “Ville et Métiers d’Art”, Vallauris fut entre 1938 et 1962 un haut lieu de création contemporaine en matière d’artisanat et d’art céramiques. Dés les années 30, de très nombreux peintres et sculpteurs y viennent alors pour s’adonner aux pratiques des arts du feu et à la maitrise de l’argile, en travaillant de concert avec les techniciens des ateliers vallauriens, dont le célèbre atelier Madoura créé dès 1938 par Suzanne Ramié.

musée magnelli vallauris ville atelier

©YesICannes.com

La cité des 100 potiers

Après le cataclysme de la Seconde Guerre mondiale, dans les années 1950, et sa longue léthargie, la céramique connaîtra son véritable “âge d’or” et Vallauris devient “la cité des 100 potiers“. Le conformisme qui prévalait jusqu’alors se trouve peu à peu mis de côté par une nouvelle vague d’artistes s’affranchissant des règles en vigueur dans ce milieu artistique. Une abondance de formes, de couleurs et de styles novateurs apparaît alors, largement influencée par la venue de Pablo Picasso dans le sud de la France à la fin des années 1940. Pendant 10 ans, Vallauris se transforma en une vraie ville atelier qui bouillonnait de rencontres, de nouvelles idées et expérimentations, d’initiatives, … et de fêtes.

musée magnelli vallauris ville atelier

Céline Graziani, Directrice du musée Magnelli, musée de la céramique – oeuvres de Suzanne Ramié et autres artistes  ©YesICannes.com

Les années 50, Age d’Or de la poterie

Pendant cette période on assistera également à l’avènement de grands noms d’artistes céramistes issus des écoles des beaux-arts. André Baud, Roger Capron, Alice Colonieu, Robert Picault, Jean Derval, Gilbert Portanier, Anton Prinner, Amédée Ozenfant, Marcel Marius Bessone, Marcel Giraud, Alexandre Kostanda, Albert Thiry, Gilbert Valentin… ou Roger Collet venus s’installer à Vallauris, marquerons le renouveau de la céramique locale et qui, à l’image de Picasso, travailleront la terre toute leur vie.

musée magnelli vallauris ville atelier

Picasso à Vallauris

Cette nouvelle génération participe au renouvellement de l’exposition traditionnelle, Poteries, Fleurs et Parfums, qui se tenait chaque année au Nérolium, coopérative agricole où est produit le néroli, essence de fleur de bigaradier, et qui avait été interrompue pendant la guerre. L’arrivée de Picasso en 1948 à Vallauris crée une effervescence notable chez les artistes et impulse un tournant décisif à la cité potière. L’artiste, de par sa notoriété, contribuera fortement à l’attractivité de la cité azuréenne.

musée magnelli vallauris ville atelier

©YesICannes.com

Foyer artistique extrêmement riche

Ainsi, à la suite de Picasso, d’autres artistes célèbres comme Marc Chagall, Edouard Pignon, Anton Prinner, Victor Brauner, s’initient à la céramique, à Vallauris. Parallèlement à cela, les jeunes gens, la plupart issus d’écoles d’art, qui continuent à s’installer à Vallauris, vont créer chacun à travers leurs personnalités différentes, un foyer artistique extrêmement riche. Les formes dérivées de l’utilitaire sont toujours très présentes mais cette nouvelle génération se tourne également, peu à peu, vers des formes plus sculpturales et également vers l’architecture.

musée magnelli vallauris ville atelier

©YesICannes.com

Ramié Matisse, Chagall, Cocteau, Brauner…

Outre les matières premières, les anciennes usines et le savoir-faire des ouvriers locaux permettent à ces nouveaux céramistes, sans connaissance technique, de donner forme à leur inventivité. Cette créativité imprègne peu à peu les artisans qui se lancent à leur tour dans des expérimentations sur les émaux. Quant à Suzanne Ramié, précurseur de l’art potier à Vallauris, elle se distingue très tôt par des créations issues des formes traditionnelles provençales: lignes pures soulignées par des émaux très vifs et une production plus personnelle. Viendront ensuite des artistes beaucoup plus connus viendront découvrir à Vallauris de nouveaux matériaux à travailler.

musée magnelli vallauris ville atelier

©YesICannes.com

De nombreux artistes s’ouvrent à la création

Ces jeunes artistes ne sont pas les seuls à développer une production remarquable. D’autres se distinguent, comme celle de Jean Gerbino qui a travaillé au début du XXe siècle chez les Massier et qui des les années 30 s’installe comme artisan. Il a mis au point une technique de terres mélangées qui trouve son plein épanouissement lors de cette décennie. L’entreprise s’est poursuivie avec ses deux gendres, Joseph Capra et Edouard Alziary, puis avec le gendre de ce dernier, Yvan Koenig. De même, les fabriques traditionnelles (Giuge, Grandjean-Jourdan, Saltamacchia, Foucard-Jourdan…) participent à ce mouvement en renouvelant une production de qualité.

musée magnelli vallauris ville atelier

©YesICannes.com

Vallauris, la ville atelier

L’exposition “Vallauris, la ville atelier” est séquencée en quatre grandes parties. Après une première section consacrée à “L’émergence d’une nouvelle génération” (1938-1946)”, c’est le foisonnement artistique des années 1950 qui est abordé, à travers les créations d’une jeune génération d’artistes et de créateurs. La troisième section intitulée “Vallauris, une terre d’élection pour les artistes” se penche sur le travail de plusieurs peintres et sculpteurs renommés à l’époque.

musée magnelli vallauris ville atelier

©YesICannes.com

Renaissance de la cité potière

La dernière partie de l’exposition retrace “La renaissance d’une cité potière” qui rend hommage au dynamisme des usines-ateliers de Vallauris. Dans le prolongement de l’exposition, la salle Eden au centre de Vallauris présente des pièces de mobilier créées dans les années 1950 permettant d’évoquer les liens entre céramique, design et architecture et la fonction utilitaire de nombreuses créations produites dans les ateliers de la ville, avec pour figure majeure Roger Capron.

musée magnelli vallauris ville atelier

Roger Capron – Panneau Mural – 1970  ©YesICannes.com

Prêts de collections public

L’exposition “Vallauris, la ville atelier” bénéficie de prêts importants provenant de collections publiques (Musée national de la céramique de Sèvres / Musée des arts décoratifs / Musée national Marc Chagall / Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Étienne métropole / Roubaix, La Piscine musée d’art et d’industrie André Diligent / C.N.A.P (Centre national des arts plastiques) et de collections privées.

musée magnelli vallauris ville atelier

Michel Anasse (1935 – 2020), Nicole Anasse (1937 – 2012): groupe de 8 chouettes photophores (1960) ©YesICannes.com

Coup de projecteur sur le développement artistique et culturel de Vallauris

Céline Graziani, Directrice du musée Magnelli, musée de la céramique “pour la première fois, le musée se penche sur ces années en proposant une synthèse inédite au travers d’œuvres et de documents. L’ambition de la présente exposition temporaire et du catalogue qui l’accompagne, est d’apporter une vision d’ensemble en présentant la diversité artistique, le développement culturel et en mettant en lumière les contributions de chacun ceux venus d’ailleurs comme ceux implantés depuis longtemps dans la commune.”

musée magnelli vallauris ville atelier

©YesICannes.com

Exposition “Vallauris, la ville atelier”

Du 03/07 au 31/10/2021 Ouverture le lundi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi et dimanche de 10h à 12h30 et de 14h à 18h. Fermé le mardi. Plein tarif : 6 €, Tarif réduit : 3 € (séniors, étudiants), Etudiant: 3 €, Groupe adultes: 3 €. Gratuit pour les moins de 18 ans. Tarif groupe à partir de 10 personnes. Gratuit le premier dimanche du mois et pour habitants de Vallauris Golfe-Juan.

musée magnelli vallauris ville atelier

©YesICannes.com

Musée Magnelli, musée de la céramique à Vallauris
Place de la Libération, 06220 Vallauris
Tél: +33 (0)4 93 64 71 83

www.vallauris-gof-juan.fr

musée magnelli vallauris ville atelier

©YesICannes.com

Le Musée Magnelli: Vallauris, la ville atelier, 1938-1962

Cliquer pour agrandir – ©YesICannes.com – Tous droits réservés

Please share with your friends - Sharing is caring

Musée Magnelli: Vallauris, la ville atelier, 1938-1962 was last modified: juillet 16th, 2021 by tamel

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share via
Copy link
Powered by Social Snap